"Hellfest, un pèlerinage pour Metalheads" - en chronik !


Auteur : Corentin Charbonnier

Tout juste reçu, livre en mains, playlist sélectionnée, je me plonge dans ce livre de Corentin Charbonnier non sans appréhension.


En effet, une étude, une thèse, basée sur 7 années de recherches, expériences et interviews, pas de rebondissements, pas d’amours impossibles, mais le Hellfest pour thème principal, comment est-ce possible ?


Après une rapide présentation de la musique métal, de ses genres et sous-genres, Corentin Charbonnier, sociologue-musicien, retrace le Hellfest, de ses origines à nos jours. On se laisse vite transporter et rapidement tous les a priori tombent peu à peu !

L’auteur nous fait découvrir le Hellfest, Ô lieu de culte situé dans la belle petite bourgade de Clisson située en Loire Atlantique : son évolution, son organisation, ses métalleux, son économie.


À travers les pages on y est transporté : l’arbre mythique du Hellfest, le "Hell City square", les plaques avec le nom des artistes qui se sont produits depuis 15 ans maintenant (2020 devait fêter cet anniversaire), les 6 scènes allant des deux gigantesques MainStage aux plus confidentielles des Temple, Altar ou encore Warzone (qui porte bien son nom d'ailleurs !)


Tous les efforts sont fournis pour faire de cette microsociété un lieu où les festivaliers se sentent bien. Pour cela, les organisateurs entretiennent tout au long de l’année un lien étroit avec ces derniers et s'inspirent de leurs commentaires et avis pour les fidéliser et pérenniser la Grand Messe clissonnaise. Pour exemple, l’Easy Camp créé dans le but d'assurer un meilleur accueil des festivaliers avec les nombreuses animations organisées pour leur permettre d’être toujours occupés.


Mais qui sont ces festivaliers ? Corentin Charbonnier nous les présente comme des métalleux, de toutes conditions sociales, qui, réunis pendant 3 jours, vont partager la même culture, les mêmes rites, les mêmes codes, la même passion pour les musiques dites "extrêmes". Du cadre à l'ouvrier, ils vont adopter les mêmes codes vestimentaires et avoir des codes gestuels communs comme le headbanging, le circle pit ou encore le wall of death.

Leur pèlerinage annuel au Hellfest doit confirmer leur appartenance à la culture métal, permettre de voir les groupes auxquels ils vouent un véritable culte, et surtout rencontrer les leurs !


Et oui, les métalleux appartiennent à la communauté metal dont le Hellfest est LE lieu de pèlerinage, THE PLACE TO BE. Il est, en effet, devenu le lieu incontournable pour tout métalleux qui se respecte et qui, malgré sa renommée, peut tout aussi bien accueillir de petits groupes régionaux ou nationaux qui gagnent à être connus, que de grands groupes internationaux. Tout le monde peut avoir une chance de se produire au Hellfest. Et on a tous connu, dans notre entourage de metalhead, un groupe pas très connu se produisant tôt le matin en ouverture au HF. (les parisiens de la scène métal indus, "Shaarghôt" ont eu cet honneur pour l'édition 2019, et ce fut un franc succès !)


Pour finir, après cette étude plutôt très complète et fouillée, on referme le livre et on a hâte de participer à toutes les futures éditions du Hellfest, en premier lieu : 2021 annonçant le grand retour des festivals (on l'espère tous!) afin de se sentir appartenir à cette communauté metal si particulière.


Sam pour BGP Music Live / Promo ELLIE PROMOTION

12 vues