top of page

Live report des 20 ans de l'asso "DELIRIUM TREMENS PROD" - Black Bomb A (Châlons, 51)



A l'affiche :

BLACK BOMB A LENG TCH’E CATALYST INWARD

Date :

11 décembre 2021

Salle :

Le Contre point, Châlons en Champagne (51)

Organisateur :

Association Delirium Tremens Prod

Comment fêter dignement les 20 ans d’une association ? En proposant une affiche de dingue, une fête metallique et de la binouze à gogo !

Pari remporté haut la main par l’asso Delirium Tremens Prod.


La soirée démarre avec Inward, groupe rémois entre death et metalcore. Je connais déjà le groupe pour avoir eu l’occasion de les interviewer. Et bien, je peux vous dire que la surprise de la soirée était là. Techniquement très carré et une voix un peu différente de celle des titres enregistrées… ont suffi à faire mon bonheur. Encore tout jeune, ils ont encore leur marque à prendre sur scène, mais leur début est carrément prometteur tellement il y a la niaque dans leur envie d’offrir une zic sans restriction.

La salle n’est pas encore pleine… Dommage, le public a manqué du lourd.

N’hésitez pas à aller les suivre, mon petit doigt me dit qu’il va avoir du nouveau pour 2022.


Après une petite pause binouze / dépense de paie au merch, Catalyst arrive sur scène. Du death lorrain, un peu old school. Je vais être moins enthousiaste. Pas que la musique de Catalyst ne soit pas à mon goût… mais le son ne les a mis en valeur. Pourtant je n’ai qu’un credo « Jamais sans mes bouchons ». Un peu brouillon pour moi, j’ai un peu de mal à rentrer dans leur univers… N’insistons pas, leur public se régale, et moi je retourne au bar.

L’avantage c’est que j’ai pu passer un peu de temps avec des personnes que je n’avais pas vu depuis longtemps et ça, ça fait carrément du bien !

La soirée s’avance, les sourires sont rayonnants ! Rien de mieux pour une fête réussie.




Leng Tch’e entre scène. Inconnu au bataillon pour moi, mais très apprécié par le public présent ! Du grind. Du grind qui se marie à du Hardcore old school. Les morceaux sont courts, rapides, violents. C’est sympa… mais assez répétitif. Le public monte sur scène, ça pogote à mort. Rien que pour ça, ça valait le coup. Juste pour l’ambiance. Celle d’avant.


Une chose est certaine, c’est que le public est là pour Black Bomb A.



Crédits : Ben TARDIF / BenGothalPhotography

Tout le monde est chaud, tout le monde les attend. Les plus fans se positionnent déjà sur les devants de scène (tu sais là où tu es écrasé contre la barrière et où tu peux apprécier la sueur des artistes loooool). Maintenant, je les comprends. Car il y a pas à dire, les gars savent y faire pour mettre le feu dans le public. Le « Foutez moi la meeeeeerde » de Poun n’a jamais été aussi vrai. Pogo, slam, wall of death, chutes, lunettes écrasées, manteaux et pulls balancés, tshirts trempés… tout est là !

Surtout une zic de dingue, technique et carré, plein de rage et de violence ! Sur scène, c’est magique.


Le groupe est au zénith : la passion les anime. D’un bout à l’autre. Qu’on aime ou non les BBA, les gars assurent un p**tain de show, mettant en transe leur public. Ils n’hésitent d’ailleurs pas à mouiller le maillot directement dans la fosse, au plus près de leur public.

Civil War, Bulletproof… J’ai même la chance de pouvoir écouter mes morceaux préférés.


Alors merci à toute l’équipe de Delirium Tremens Prod de nous avoir aussi bien accueilli, et de nous avoir offert une super dernière soirée de concert 2021.

Maintenant, je ronge mon frein en attendant de découvrir leur prochaine affiche !


Marion Boesch

Pour BGP MUSIC LIVE




BGP MUSIC LIVE TV





80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page