top of page
  • Photo du rédacteurKlo

Live Report Jours Pâles + Lunar Tombfields + Pyromancer @LeKlub 30/10/23


crédit photos : Matthieu @Acta infernalis


Retour sur le joli plateau du 30 octobre au Klub. La soirée était plutôt axée black metal, avec, au programme, Pyromancer, Lunar Tombfields et Jours Pâles en tête d’affiche.


Le public était au rendez-vous. Si le concert n’était pas sold out à ma connaissance, la salle était tout de même bien remplie. Vu le contexte, ça fait plaisir à voir.



Pyromancer

crédit photos : Matthieu @Acta infernalis


Les premiers à prendre possession de la scène sont les Franciliens de Pyromancer. Le trio originaire de Vincennes se compose d’un batteur, d’un guitariste et d’un bassiste. Ils n’ont donc pas de chanteur attitré. Les trois protagonistes se partagent le micro, alternant à chaque chanson. Cela donne du dynamisme au set, ce qui compense la scénographie, limitée par l’immobilité des musiciens – j’avoue cependant que le Klub n’est pas la meilleure salle pour apprécier le dynamisme scénique.


Pyromancer démarre le set par une intro aux riffs bien lourds puis le rythme s’accélère d’un coup. La lenteur pesante laisse place à des traits de guitare plus rapides, plus techniques. Cette dualité se retrouvera tout le long du concert, je trouve ça très plaisant. Ce mélange de thrash et de black donne un coup de jeune à ces courants parfois vintages. Le seul bémol, me concernant, était les rythmiques un petit peu similaires d’un titre à l’autre, en particulier à la batterie.


La communication avec le public est en grande partie assurée par e batteur – on a donc affaire à un backman. Si l’on sent un réel enthousiasme, la scénographie est encore un peu verte. Les transitions entre les morceaux n’étaient pas très fluides, mais je pense que ces lacunes seront facilement comblées avec un peu d’expérience.


Setlist :

– Evil Biker

– Hellfire Bastards of Rock ’n’ Roll

– In the Mud of the Dead

– Jurassic Kult – Vomit out the Blasphemy

– War is Hell (Toxic Holocaust cover)

– Le Baptême du feu



Lunar Tombfields

crédit photos : Matthieu @Acta infernalis


Après un bref changement de plateau, c’est au tour de Lunar Tombfields de fouler les planches du Klub. Dès leur arrivée, on sent qu’ils ont déjà construit leur identité visuelle. Leur maquillage, ainsi que les costumes, font leur effet. L’impact visuel est plus fort, plus solennel, à l’image de leur musique.


Les Nantais font un démarrage en puissance. Leur black metal atmosphérique nous envoûte immédiatement. Les parties de batterie sont modernes et créatives, mêlant simplicité et passages éclair techniques. Les principaux marqueurs du black sont là, des titres longs, à la limite de la litanie, comportant plusieurs thèmes variés. Contrairement au groupe précédent, il n’y a aucune communication parlée avec le public, ce qui renforce la dimension mystique du set.


Si la partie instrumentale me conquiert immédiatement, la partie chant est plus difficile à cerner. Je soupçonne l’acoustique du Klub d’y être pour beaucoup. En effet, les passages moins saturés ressortent beaucoup mieux et me permettent d’apprécier davantage le timbre de voix de M.


Setlist :

– An Elegy to the Fog Dancer (intro)

– Solar Charioteer

– Représailles

– As Iron Calls, So Pile the Dreams

– The Amber Herd

– Le Chant des tombes



Jours Pâles

crédit photos : Matthieu @Acta infernalis


Le changement de plateau se déroule sans encombre. La batterie occupe maintenant deux tiers de la scène. Les musiciens arrivent sur scène, et là, ça se complique : ils sont cinq, autant vous dire qu’ils étaient un peu à l’étroit.

Le show commence avec le magnifique morceau instrumental C2H60. Puis enchaîne avec Illunés, tous deux extraits du premier album Eclosion.


Petite présentation pour ceux qui ne connaîtrait pas : Jours Pâles est un groupe de black metal français né de la dissolution d’Asphodèle. Porté par le label des Acteurs de l’Ombre, il sort deux albums d’une année sur l’autre : Éclosion en 2021 et Tensions fin 2022. Leur musique est pleine de contrastes : le groupe enchaîne intègre breakdown et changements de tempo – les parties de batterie sont incroyables ! Spellbound utilise différentes techniques de chant (growl, mélodique, parlé…), une diversité davantage présente sur le second album.

crédit photos : Matthieu @Acta infernalis


Ce deuxième album, parlons-en. Il est assez peu représenté dans le set : seulement Dose(s) et Jour de pluie, jour de fête qui clôturera la soirée. J’aurais aimé en avoir un peu plus.

Malgré l’absence évidente d’espace, les musiciens réussissent à rendre ce spectacle vivant. Spellbound donne de sa personne : il se tord, s’accroupit, transpire… à tel point qu’il finit par réclamer une serviette au manager. Cet entrain est communicatif : la musique nous prend aux tripes. Je crois bien que je me suis fait un torticolis.


Ensuite arrive le morceau Suivant l’astre, ce titre m’accroche plus que le reste, le riff de guitare en gamme descendante sort bien du lot, surtout que cette partie très aiguë tranche avec le reste de l’instrumentation beaucoup plus grave.

Le show s’achève sur Jour de pluie, Jour de fête, le tube du groupe. Le riff est efficace, tous chantent à tue-tête : ce final est à la hauteur du reste du set.


Setlist :

– C2H60

– Illunés

– Le Chant du cygne

– Ma dysthymie, sa vastitude

– Dose(s)

– Éclosion

– Aux confins du silence

– Suivant l’astre

– Des jours à rallonge

– Jour de pluie, jour de fête


On ne rappelle jamais assez à quel point il est important de soutenir les scènes émergentes. Les artistes qui s’y produisent représentent le futur de l’industrie.

À ce sujet, le Klub effectue un travail exceptionnel, à l’instar des groupes qui ont joué ce soir. Ce serait donc un plaisir de vous y retrouver.


Je vous revois très bientôt pour de nouvelles chroniques/live reports. À venir : le concert d’Insomnium à Paris, ainsi que le Mvrkfest à Marseille. Vous pourrez lire aussi, dans quelque temps, l’interview de Spellbound (Jours Pâles).


Ciao

Klo !


Crédit video : FURIOSFEST edition 2022


1件のコメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
ゲスト
2023年11月30日

vraiment pas mal ce petit report en anglais !


いいね!
bottom of page