OMEGA SOUND FEST - édition 2021






VENDREDI - JOUR 1


C'est parti pour un petit périple en pays d'Anjou au départ de la Capitale pour une soirée enflammée, la première de deux jours de folie pour cette édition de l'OMEGA SOUND FEST 2021. En effet, contraint de rentrer dès le lendemain matin, nous ne ferons que la moitié du Fest, mais quel vendredi ! Un line up de malade qui fait mal aux yeux, vu les groupes annoncés !



On démarrera gentiment la soirée dès 17h fin avec une interview de Didou (david) des SIDILARSEN en sortie de balance. Tout le monde s'affaire ça décharge, un boulot monstre des tekos, roadies pour la mise en place, Aidé par une armée de bénévoles dirigée de main de maître par l'organisation du Fest. Franchement bravo à toutes et à tous !

Tout ce petit monde est ultra motivé et prêt à en découdre, tout comme les groupes présents ce soir.

Je ne parle même pas des festivaliers déjà à la grille à 18h !

On sent le manque de concerts et de festivals transpirer ce vendredi à Mûr Erigné, aux porters d'Angers.


Pour BGP c'est le troisième festival depuis le début de l'été, après l'excellent FEST 666 en août en Charente maritime, le Mennecy Metal Fest en région parisienne en Septembre, direction le Maine et Loire !


Honneur aux gars du coin, GRAND MASTER KRANG du trash énervé, d'ouvrir les festivités du week-end . Clairement une découverte super sympa, seul groupe que je connaissais pas (logiquement) à côté des poids lourds du genre, côté scène française ! un bon gros trash /harcodre. Ça me fait vraiment penser à du POWERFLO... Franchement une belle énergie, gros sons et riffs qui tâchent. D'ailleurs, je suis parti faire un petit tour au merch' ensuite pour faire mes emplettes de CD. L'anecdote rigolote est que GMK qui précédera les SMASH HIT joue et vit un peu dans le même délire, en mode 80s, tortue ninja & CO, comme leurs aînés de SHC. un hasard de la programmation ? en tout cas la transition, je trouve, était parfaite même si le genre n'est pas tout à fait le même.




Au tour des SMASH HIT COMBO ! depuis le temps que je voulais les revoir en live (après une édition au Mennecy Metal Fest. Les gars de l'Est (Strasbourg) ont fait le trajet pour nous envoyer une bonne dose de rapcore des familles et pour le plus grand bien de notre santé mentale. Deux chanteurs (un peu comme les BBA plus tard dans la soirée) Un mélange des genres, une patte vraiment particulière que l'on ne retrouve pas ailleurs sur la scène métal française (rap, hardcore, nu, metalcore) On arrive pas trop à définir ce son, mais on s'en fout en fait tellement l'énergie dégagée te scotche la tronche. ça chante en français, ça parle super NES, Tekken ou encore Mortal Kombat. Vraiment un putain de groupe (qui a déjà 10 ans d'existence) à découvrir pour les personnes un minimum ouvertes d'esprit de la culture metal, ou de la culture "tout court", car pour les adeptes du "mono style" (moi je suis "death" ou moi je suis "black") et les ayatollah d'un genre en particulier, et bien vous serez déçus avec ce mixage des sonorités et des styles ! Bon, comme vous l'aurez compris, moi je kiffe !




Ca y est la salle est archi chaude, après des pauses à base de boissons houblonnées et une petite restauration avec food trucks bien sympathique, on a pu reprendre des forces pour attaquer la deuxième partie de la journée/soirée, enfin de festival quoi !


Avec les toulousains de SIDILARSEN (Cf interview plus haut) la reprise a eu lieue fin août lors du FEST 666. Ca y est les SIDI sont chauds à nouveau. Ils ont repris leurs marques.

À priori heureux d'être à nouveau sur les planches pour "retourner la France" ils viennent surtout défendre le petit dernier qui n'a pas pu l'être (défendu) comme il se doit. ON VA TOUS CREVER #OVTC tombe à pic (sic). Prémonitoire ? On ne vous remercie pas en tout cas les gars de nous avoir importé le pangolin !

Bon sinon quoi dire de plus sur un show des SIDILARSEN ? C'est pas comme si j'en avais pas fait 50 déjà... toujours le même kiff, la même pêche après toutes ces années à sillonner les routes de France .... et de Russie en 2016.

Toujours aussi engagé, sur l'environnement surtout, sur l'égalité Homme femme aussi, ... contre les GAFAM ... Un son résolument plus dur, plus djent, depuis l'arrivée de Sylvain SARROBERT en 2018.Voilà voilà... le set fini par DES MILLIARDS, une tradition, un rituel en quelque sorte. Quoi dire de plus ? si ce n'est : les SIDI restez comme vous êtes, continuez à nous faire vibrer, on vous aime !




Et si on se faiser un petit set des familles des BLACK BOMB A. Ça faisait longtemps là aussi . Ce putain de COVID nous a stoppé dans notre rythme de concerts. d'une petite dizaine/an on est tombé à .... 0 !

Autant te dire que le manque s'est fait sentir, telle une grosse addiction, sans sa dose de BBA . Mais quel bonheur de pouvoir suer à nouveau avec les potos du ch'nor et de Paris (oui Poun on ne t'oublie pas ) Bon idem que pour les SIDI ça envoie la gouache comme en l'an 40, On croirait qu'ils ont fait ça toute leur vie !! On hâte de pouvoir venir moshpiter sur le prochain album à venir . Hâte d'être en 2022, aussi pour ça !

Un set qui se termine par l'incontournable MARY .. Oh Mary.. Sweet Mary !

On est quand même bien là. Néanmoins la fatigue commence à se faire ressentir. Plus l'habitude du rythme, après tout ce temps passé dans le canap devant le "HELLFEST FROM HOME" sur mon écran 5,5". Plus reposant il faut l'avouer, ça sentait moins la sueur aussi... Mais quel bonheur de fouler à nouveau les pits !


Merci l'OMEGA SOUND FEST de nous permettre à nouveau ce défouloir auditif.





La question qui se pose : est ce qu'à minuit passé il va encore y avoir des festivaliers encore "en forme" pour déglinguer le pit avec les TAGADA JONES ?




Eh bien la réponse est OUI.

Niko et la toute la bande était bien chaud malgré l'heure tardive de leur passage. (avec une fin de set à 1h30) Le public, n'en parlons pas, de la braise ! plus chaud que jamais . Bon il faut être honnête, tout le public n'était pas des plus frais (la fatigue certainement ;-) néanmoins le show était bien là aussi bien sur scène que dans la fosse ! Les TAGADAS avaient eux aussi du temps à rattraper avec leur album sorti pendant la pandémie et pas encore défendu en live. C'est chose faite ! le show est rodé.

On attend maintenant les deux dates qui arrivent en décembre au Trianon de Paris pour confirmer tout ça. Hâte !


Quelle journée/soirée de fou, vraiment, ça fait plaisir !

Pas déçu d'avoir fait tous ces kilomètres pour assister à cette belle deuxième édition de l'OMEGA SOUND FEST. Encore merci à l'organe pour l'accueil et de nous avoir permis de revivre un peu plus encore ....


A l'année prochaine, on l'espère.


Ben

pour BGP MUSIC LIVE


(Archives)


40 vues0 commentaire