• Sam L.

On a assisté au livestream de SEVENDUST !

Dernière mise à jour : janv. 23


HIM MEDIA

Oui oui ... vous avez bien lu : Sevendust en live stream dans mon salon. Fausse joie ? En toute honnêteté non pas vraiment. Pour fêter les 20 ans de leur album Animosity les membres de Sevendust ont décidé d’offrir un live d’exception.

C’est le jour J, je vais accueillir Sevendust chez moi dans mon salon en Live. Pour l’occasion et en bonne représentante privilégiée de l’équipe BGP j’enfile mon T Shirt BGP Music Live. Limite, je me fais un pass presse doublé d’un pass VIP mais par manque de temps et quelques instants de lucidité je renonce. J’ai hâte, tellement hâte. de voir en live les titres de l'album que j'aime le plus : Xmas day et Damaged.


Lumières tamisées et quelques clics plus tard un décompte enflammé s’affiche 5 - 4 - 3 - 2 - 1 …


Un écran noir et les premières notes résonnent...mon coeur commence à s’emballer...et ça y est, oui, ils sont là devant moi : Lajon Witherspoon, Clint Lowery, John Connolly, Vince Hornsby,Morgan Rose. Le concert très privé de Sevendust commence. Je suis scotchée.

La setlist suit précisément l'ordre des morceaux de l’album : T.OA.B pour ouvrir le show.

Malgré la situation de confinement on y est, on y croit. Lajon Witherspoon s’adresse à son public : “put your hands in the air” , “sing with me”, “crazy time, crazy year. We are Sevendust. Make some fucking noise !!!”

De sa puissante voix, Lajon Witherspoon mène le show. On se laisse porter, bluffer.

Les titres s'enchaînent : Praise, Trust, Crucified. Et ... Xmas Day. La voix de Clint Lowery résonne puis celle de Lajon. Ce duo prend aux tripes et donne réellement les frissons : “And a bottle that's totally dry

Forgets the day I was born but if she saw me right now

She would hold me until we both die”.

Les larmes montent discrètement.

Dead Set, Shine, Follow, le groupe donne tout ce qu’il peut. Malgré l’absence de public, l'énergie est là portée par tous les membres du groupe et elle ne faiblit à aucun moment.

La qualité d’image et de son est excellente. Je m’y crois tellement que je me risque à quelques selfies avec Lajon. Pathétique me direz-vous ? Absolument pas ! Juste grave en manque de concerts, de festivals.

Damaged : mon uppercut préféré. Des riffs exceptionnels et carrés. une voix puissante et mélodique accompagnée d’une voix rageuse. Tout y est !

Live Again, Beautiful, Redefine et le superbe Angel’s son : un coup de massue.

Le concert touche à sa fin. Le groupe nous offre en guise de rappel 2 derniers titres : Leech et Corrected.

Mes regrets sont les leurs je pense : une scène un peu minimaliste et assez petite. Les aller-retour sont peu nombreux, en effet, on regrettera de voir les Sevendust si statiques. On imagine la déception du groupe de jouer sans public notamment à la fin du set quand Clint Lowery feint de jeter sa guitare dans la “fosse”.

1h10 de concert, tout y était ou presque. J’avoue avoir vraiment adoré avoir Sevendust que pour moi. Pourtant, je dois l’avouer, les puissantes vibrations qui vous prennent bien là ne sont pas présentes, l’ambiance n’est pas celle qu’on aime tant, les chants en chœur, les “encooooooooore” et même le voisin dégoulinant de sueur m’ont cruellement manqué.

La critique est unanime et le public est conquis par cette expérience peu ordinaire : "Amazing show”, “Wonderful set”, “Awesome”, “Spectacular”...

Hâte de revivre cette expérience dans la vraie vie en espérant que ce jour-là j’aurai réellement mon pass VIP et qu’il n’y aura pas d’écran entre Lajon, Clint et moi.


SAM pour BGP MUSIC LIVE



6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout