EXITIUM SUI - Chronik "THE SINISTER BUSINESS OF SELLING HOPE"


Auto Prod

05/08/2020


EXITIUM SUI ... Voilà un projet qui sort un peu des sentiers battus !


One man band allemand fondé sur les cendres du groupe DEADSPACE, ES n’a que quelques mois d’existence et déjà 2 EP à son service.


« The Sinister Business of Selling Hope » est le second en date. 4 titres d’un mélange étrange entre le son Doom / Death et la voix typiquement Black. Méfies toi de l’intro mélodieuse et douce du premier morceau ! Quelques secondes après, ES t’embarque avec fureur dans un univers intense, torturé et tortueux.


Tout au long de cet EP, une ambiance atmosphérique cohabite avec les hurlements ultra blackeux et déchirants du chanteur aux multiples facettes.

Instrumentalement parlant, « The Sinister… » reste sur une construction somme toute classique.



Un peu à la BLUT AUS NORD et son « Memoria Vetusta III : Saturnian Poetry ».

ES joue sur des riffs mélancoliques et sombres, parfois à la limite de la saturation, pour créer un contraste détonnant. Un contraste où tu ne sors pas tout à fait indemne.

20 minutes sans répits, où tu es pris dans quelque chose de malsain…


Oui, quelque chose, car il n’est pas évident de mettre des mots sur cette sensation curieuse qui t’attire et te pousse à arrêter la lecture de « The Sinister… » pour souffler un peu.

Un travail cependant abouti, plutôt conçu pour un public d’initié.


Pas besoin de messes noires, ni d’autel, juste laisser ta face sombre prendre le dessus quelques instants !