LOFOFORA, 7WEEKS, BUKOWSKI & GREYBORN à LIMOGES au CC John LENNON

Dernière mise à jour : 23 déc. 2021



En ce 13 novembre 2021 direction limoges pour assister à une affiche concoctée par exécution mgt avec Greyborn , Bukowski , 7 weeks et Lofofora


Après 3h de route me voilà sur place et c'est l'occasion d'interviewer 7 WEEKS


Après une pause Mac do c'est l'heure de retourner au CCM John Lennon, salle (magnifique) que je ne connaissais pas encore. Cette dernière me fait clairement penser à un ancien dancing genre la Main jaune lieu mythique parisien pour pratiquer le roller disco !


Ce sera aux locaux de GREYBORN d'ouvrir le bal. Ce groupe de stoner rock avec une particularité, celle peu commune d'avoir le batteur qui occupe le chant lead, également.

La partie rythme balance un son lourd vintage avec beaucoup de nappes, et un son très 70's 80's !

Bref, cette première partie nous met bien dans l'ambiance. Pour information (importante!) Greyborn sortira prochainement un EP. A suivre donc.

BUKOWSKI

Julien DOTTEL 1978 -2021 (crédit : ben TARDIF)

Après un changement de plateau, un des moments les plus difficiles de la soirée arrive avec l'entrée des Bukowski rentrant sur scène sans Julien (Dottel) le bassiste et frère de Mathieu (Dottel), malheureusement décédé en octobre dernier.


Je ne l'avais pas côtoyé personnellement, pourtant il était pour moi une des incarnations du Rock or Die français. C'est Jiu qui aura la lourde tâche de le remplacer pour cette date avant un break annoncé par le groupe sur les réseaux sociaux.

L'écran s'allume et une photo de Julien apparaît, le ton est donné.


Je pense que l'on peut saluer le groupe d'avoir maintenu son set après cette terrible épreuve. Après l'intro, le set démarre par The Smoky Room. Les Buko nous délivrent son stoner gras et fédérateur à toute balle et ça fait bizarre de ne pas entendre Julien chanter.


Arrive le titre Hazardous Creatures, le titre a été écrit après que Julien ait failli se faire manger par un requin, rien que ça !

Après Winter's Masters arrive le moment le plus difficile du set avec le titre Brother Forever, avec en fond, un clip avec des photos de Julien qui défilent. Ce titre prend maintenant un tout autre sens aujourd'hui. C'est devenu un hommage au frère disparu. L'ambiance dans la salle à ce moment sera pesante.

Après ce titre arrive Condor, bien lourd puis Hearing Voices un des hymnes du groupe et un de mes titres préférés en live.


Les Buko ont hyper bien géré ce soir malgré les circonstances et dans ce contexte difficile. Nous avons pu assister à un magnifique hommage. Après avoir assisté à ce set pour moi une chose est sûre, c’est le groupe ne s'arrêtera pas et avec normalement une sortie de leur nouvel album courant 2022.


(ndlr. A l'heure où ce report est retranscrit, le groupe a finalement décidé de continuer l'aventure !)


Setlist

Smoky Room

Easy Target

Hazardous Créatures requins

Winters Masters

Brother Forever

Condor

Hearing Voices

Kozanowski

The Midnight Son

Mysanthropia

7 WEEKS

crédit : auteur(e) inconnu(e)

Après un nouveau changement de plateau, c'est au tour des Limougeaud de 7weeks, après plusieurs ciné-concerts ils nous reviennent avec une formule normale live. Ils peuvent enfin défendre leurs nouvel album Sysyphus ainsi que leur nouvel EP whats next sorti pendant la période de confinement.

Je n'avais pas revu le groupe depuis un concert, fin novembre 2017, sur une affiche avec entre autre Headcharger. Le set démarre avec Idols, un morceau hyper lancinant et entraînant.

Pour moi, ce sont des magiciens du son. Je me demande d'ailleurs de quand date le micro de grosse caisse du batteur ? Assurement c'est du vintage et ça sonne !

Arrive le moment de insomniac avec son leitmotiv et son refrain entêtant.

La basse est très présente dans le groupe, les guitares et le clavier magnifient l'ensemble. C'est un réel plaisir de revoir le groupe sans oublier la voix de Julien au groove imparable.



Nouvelle et dernière pause. C'est maintenant au tour des patrons de LOFOFORA

crédit : Ben TARDIF

d'apparaître sur la scène, la fosse a Limoges devient plus électrique qu'à l'empreinte jouée la veille ... Un finish en apotheose ! C'est un plaisir de les voir pour la 2ème fois en 2 jours ...


crédit video : Cecilou Prucilou

Pour finir nous tenions à remercier Execution mgt de nous avoir permis d'assister à cette belle date, chargée d'émotions !


Virgile T.

Pour BGP Music Live


32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout