En aparté avec Mors Subita !



Bonjour "Mors Subita" ! Merci de recevoir BGP MUSIC LIVE pour cet aparté.


Tout d’abord, merci de nous accorder cette interview pour BGP Music Live. Félicitations pour la sortie de votre dernier album Extinction Era, que j’ai vraiment aimé.


Mors Subita : Merci de nous recevoir. Heureux d’apprendre que vous avez aimé notre album.


Pouvez-vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas ?


Je suis Mika Lammassaari, fondateur et compositeur de Mors Subita. Nous sommes en tout cinq membres et nous jouons du thrash / death metal mélodique et moderne. Le groupe a été fondé en 1999 donc nous jouons notre propre musique depuis un moment déjà. Mais c’est comme si nous venions juste de commencer.


Comment pouvez-vous nous décrire votre nouvel album Extinction Era ?


Classique moderne bien sûr :D en tout cas, ça l’est pour nous. Haha. C’est un album avec beaucoup de différences. Les riffs de guitare sont au cœur des titres. Musicalement, je dirais que c’est comme un retour en arrière sur nos deux premiers albums.


Personnellement, comparés à vos premiers albums, j’ai trouvé Extinction Era plus mélodique. Il y a un certain équilibre entre la musique et la voix. Sur certains titres comme Sick ou Stain, la voix est moins présente contrairement à The Enemy I Know ou Parasites, par exemple, ou encore Disconnected. Comment justifiez-vous cela ?


J’ai essayé de tout équilibrer bien sûr. J’aime le fait que l’on puisse être un peu surpris par les changements. Le dynamisme entre les titres est vraiment bien pensé. À certains moments , la mélodie prend complètement le contrôle sur l’ensemble du titre et à d’autres moments les riffs et l’agressivité sont les éléments principaux des titres. C’est comme un moment paisible au milieu d’une tempête.

Mais à l’inverse, je suis convaincu qu’il y a plus de riffs et d’agressivité que de moments mélodiques.


Personnellement, mes chansons préférées dans cet album sont Sick, Into Eternity and Parasites. Même si elles sont assez différentes les unes des autres. En effet, dans cet album, chaque chanson a sa propre personnalité, sa propre couleur, sa propre mélodie. Selon vous, quelle chanson représenterait le mieux Mors Subita ?


Question difficile. Ça pourrait être les trois. Mais si je dois n’en choisir qu’une, je pencherais vers le côté agressif, alors Sick, définitivement.

Où avez-vous puisé votre inspiration pour les thèmes abordés ? Cet album semble assez personnel.


En effet, les thèmes sont assez personnels. Les chansons que j’ai écrites ne sont probablement pas très noires, mais elles restent personnelles. Les thèmes traitent de la famille, la mort, la naissance et de prendre le contrôle de sa propre vie. Au final, c’est plutôt simple de puiser son inspiration dans sa vie, son quotidien.


Quelle importance avez-vous donné à l’ordre des titres ? Si nous nous focalisons sur l’ordre des titres, peut-on considérer que Farewell, qui est entièrement instrumentale, est en réalité une introduction à Into Eternity ?


L’ordre des titres est très important. Il a été pensé afin d’avoir une certaine lignée dramatique mais aussi, pour créer la surprise. Farewell et Into Eternity forment une paire. Farewell a des paroles qui ne sont pas chantées. Les deux titres forment une paire comme le yin et le yang, la vie et la mort.


Parlons un peu de votre clip vidéo: Into Eternity.

Bien que la vidéo de Sick soit incroyable, je suis vraiment tombée amoureuse de Into Eternity. Un petit film qui m’a fait sourire. C’est tellement étonnant.

On ne s’attend pas à ce que quatre métalleux boivent du thé ou mangent de la soupe. On s’attend plutôt à vous voir boire de la bière ou manger de gros morceaux de viande.

Était-ce un choix personnel de vous montrer comme “n 'importe quel être humain”? J’ai aussi beaucoup apprécié le fait que la Finlande soit vraiment mise en avant dans cette vidéo. Vous avez un très beau pays.


Je pense que la plupart des personnes qui suivent de près le mouvement métal peuvent penser que tout a déjà été fait et que personne n’essaie jamais vraiment de faire les choses différemment.

La mise en scène metal et les visuels étaient déjà datés il y a 20 ans :D Mais ne vous méprenez pas, on aime vraiment faire des vidéos dans lesquelles le groupe démontre tous ses talents de metalleux. Mais là dans pour Into Eternity on a voulu faire quelque chose de différent.

On savait que le décor finlandais conviendrait parfaitement à l'atmosphère de ce titre. Les paroles portent sur la famille et il faut le dire le groupe, notre groupe, représente une extension de la famille, en quelque sorte.


Dans la vidéo, on vous voit composer un titre. Est-ce vraiment ainsi que vous composez: un à l’écriture des paroles, l’autre à la composition de la musique ? Comment décririez-vous votre processus d’écriture ?


Pas vraiment, Je compose pratiquement toute la musique et je fais les arrangements musicaux. Eemeli (voix) écrit généralement les paroles. Sur Into Eternity particulièrement, j’ai tout composé. En général, les démos que j’envoie au groupe sont les mêmes que celles que vous entendez sur l’album, mais avec un son plus merdique 😊. Quand je sens qu’un titre est prêt, je l’envoie à Eemeli pour qu’il travaille sur les voix. S’il a besoin d’aide, j’interviens et je l’aide sur les paroles et les arrangements vocaux.



Pouvez-vous nous parler de la couverture de l’album ? C’est vraiment sombre ? Est-ce qu’elle représente l’état émotionnel actuel de Mors Subita ?


Elle a été conçue par Nikos Stavridakis / Visionblack Design. Il a eu carte blanche pour la pochette et nous pensons qu’il nous a fourni le meilleur. Elle ne reflète pas NOTRE état d’esprit mais elle représente notre musique et nos paroles avec justesse, tout mettant en avant notre côté agressif.



J’imagine que vous avez hâte de monter sur scène et de présenter votre nouvel album. Avez-vous prévu une tournée ? Nous aimerions vous voir à Paris.


Tous nos concerts ont été annulés à cause de la situation actuelle. Nous sommes vraiment impatients de remonter sur scène pour jouer et nous adorerions venir à Paris. Le public français a toujours été incroyable, à chaque fois. Ce serait un rêve qui deviendrait réalité si on pouvait revenir à Paris.



Comme nous l’avons déjà dit, Into Eternity est différent de vos autres albums. Alors, à quoi devons-nous attendre pour votre cinquième album ?


Les riffs sont au centre des morceaux pour le moment. On a pratiquement toute la musique prête alors on espère sincèrement pouvoir entrer en studio très vite.


Je vous laisse le dernier mot pour les fans français.


N’oubliez pas de soutenir les groupes que vous aimez : Keep the metal moving !



Sam pour BGP MUSIC LIVE


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout