top of page

LA NEBULEUSE D'HIMA - Chronik de "La Guerre des Mondes", par BOTI (In Arkadia)



Cette chronique a été rédigée entièrement « à l’aveugle », comprendre par-là que le nom du groupe ne m’avait même pas été communiqué. (Chronik réalisée dans le cadre de la SEMAINE DE.. IN ARKADIA !)


Ce n’est pas une mauvaise chose au demeurant, car au moins il n’y avait pas le moindre biais au début de l’écoute : le nom d’un groupe peut en effet être typé de telle ou telle scène et déjà donner une indication sur la direction que prendra la musique et je suis comme tout le monde, y’a des trucs que je trouve pète sa mère et d’autres éclatés au sol. Mais là, aucune info, donc aucun a priori !


L’album s’ouvre sur un sample typé film d’horreur, une petite fille chantonne dans la forêt et nous confesse ne pas être très rassurée. Black metal bien dark ? Death metal crade son oncle ? Tout faux !

Car débarquent alors les enfants de Rise of the Northstar et de Superbus, qui n’ont pas oublié d’écouter Limp Bizkit pendant leurs séances de crossfit.

La chanteuse possède des intonations à la Jennifer Ayache, les placements vocaux ne sont pas sans rappeler ceux de Vithia (ROTNS)

j’ai même parfois l’impression d’entendre des callages à la Blacko (Sniper), notamment dans la track 5 « Pleased to meet you dear ».


On notera également ici et là d’autres couleurs intéressantes : un « tik tik tok » dans la track 6 « The biggest wizz » qui pourrait être tout droit sorti de Frantic de Metallica, une cadence d’accords au piano (track 4) « Your fists on my cheeks » m’évoquant « High hopes » de Pink Floyd. Les riffs de guitare, de même que le scratch très présent, donnent à l’ensemble une saveur très 2000s : il est aisé de s’imaginer dans un skatepark taggué de partout, ou bien dans la BO de Taxi ou de Banlieue 13, et ce d’autant plus qu’il y a quelque chose de très « visuel » dans chaque chanson, beaucoup d’images naissent facilement dans l’esprit à l’écoute, je ne serais pas surpris que le théâtre et/ou le cirque fassent partie du background de l’équipe.


C’est très intéressant, très varié, ça part dans tous les sens (dans le bon sens du terme) et du coup ça me donne bien envie de connaître enfin le nom du groupe ! LA NEBULEUSE d'HIMA ...


Boti BOUSSAC (In Arkadia)

Pour BGP MUSIC LIVE


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page