POGO CAR CRASH CONTROL - Entretien de confinement avec Olivier

Salut Oliv’ Merci d'accorder un peu de ton temps de confiné pour répondre aux questions de BGP Music Live !



On ne vous présente plus maintenant, PG3C est devenu un des groupes de la scène montante française, après une reconnaissance avec une Maro un  Hellfest ou encore un Zénith de Paris ! Punk, Rock, Métal... on ne sait pas trop comment vous classer en fait ? POur celles et ceux qui vous découvrent comment qualifieriez vous votre style ?


Oliv : Coucou à toi Ben ! Notre son se situe entre le garage, le punk et le metal. On a une attitude plutot « grungy » aussi. Au final ça donne un genre de rock hardcore en francais. Refused sort régulierement dans les références que notre public nous trouvent. Au début, a cause du fait qu’on chante en français, on nous avait dit : « vous êtes les BB Brunes en bien » ... ahaha ! On aime dire qu’on se trouve quelque part entre Slayer et les BB Brunes.

Dates de prévues initialement dont une tournée canadienne puis des dates dans des salles mythiques de l'est à domicile ! (Cuizines de Chelles et Empreinte de Savigny)

Plus d’espoir pour le Festival 666 en août ou encore celui plus probable du 10 décembre 2020 au Bataclan.

Comment gérer vous toute cette prog annulée ou reportée ? Quel état d'esprit en ce moment ? comment se passe le confinement ? des contacts réguliers avec les autres membres et cela vous inspire t il pour de la compo ?


Forcément c’est pas la rigolade ! On voulais bouffer de la route et finalement tout s’est écroulé. Mais notre tourneur fait un super taff et avec le report des dates, tout va rentrer dans l’ordre. Notre équipe "tournée" est toujours aussi fidèle, on perd pas espoir ;) La grosse déception est l’annulation de notre tournée au Canada avec Guerilla Poubelle, on devait jouer au festival d’été de Quebec, un des 5 plus gros fest d’ Amérique du Nord… là ça pique méchament !


Mais que veux-tu ? c’est pareil pour tout le monde…Sinon le confinement est propice à la création, j’ai avancé sur des nouvelles chansons, Simon avance sur de nouvelles compos pour Suicide Collectif, notre side project 100% hardcore. Je fait des remix Drum 'n Bass aussi ça passe le temps !

Le 4 mars sortait le Clip de Tête Blême, single du même nom que l'album qui sortira le 15 mai. Vous étiez dans le thème déjà, équipés de masques et combinaisons ! prémonitoire ? la sortie ne se fera pas en physique mais en streaming eu égard à la crise sanitaire mondiale. Quels retours avez vous déjà eu  depuis un mois ?


Le clip a été très bien accueilli, les gens ont très bien saisi la nouvelle direction du groupe. On a eu des super commentaires sur la qualité du son, de la chanson, des choix.

On avait commencé a développer une esthétique de contagion post-apocalyptique avec le 1er clip « l’Odeur de la Mort » réalisé par mon frère Romain Perno.

Hélas, il a été censuré sur les réseaux et n’a pas bénéficié d’une grande exposition.


Pour revenir sur le coté visionnaire de Tête Blême, c’est un pur hazard ! Quand les gars de ContreFacon (groupe de techno) ont commencé a écrire le pitch, l’info coronavirus n’était pas tombé. Puis on a commencé a faire des blagues là dessus en se disant que c’etait vraiment un comble ! Finalement la situation s’est aggravée et on a plus eu envie d’en rire du tout maintenant… Je ne pense pas qu’on ait profité d’une quelconque vague en surfant malgrès nous là dessus d’ailleurs. Ce qui a aidé à ce que ce clip marche c’est aussi la participation de Gael Mectoob qui adore le groupe, il est venu gratuitement et avec le sourire. J’en profite pour le remercier ! Les ContreFacon, qui sont des amis, ont fait un travail remarquable.

Peux tu nous parler de la réalisation et Prod (Francis CASTE ?) du nouvel opus ?


Francis est une rencontre importante. J’avais entendu parlé de lui quand Hangman’s Chair a sorti « Banlieu triste ». Je trouvais le son incroyable. Je me suis renseigné et je suis tombé sur son studio. J’ai gardé l’idée de travailler avec lui dans un coin de ma tête sans rencontrer le Monsieur.

Plus les compos avançaient, plus je me rendais compte qu’il faudrait un son précis. 

Après 2 disques enregistrés à la "Steve Albini" chez Black Box, nous avions vraiment envie de changer de dispositif. Chez Francis, Dès le 1er jour ça sonnait exactement comme on voulait. En plus de ça le type est une crème. Il a vraiment adopté le groupe, il s’est donné à fond. Son studio se trouve à Belleville, le midi on mangeait un Bo Bun chez Yannick (Restaurant Asian Soupe), le soir on allait boire un coup au Café Chérie. On a gouté au quartier pendant 1 mois et c’était génial. Il faut que tu saches que l’on vient de banlieue donc pour nous vivre à Belleville c’est déjà un fort dépaysement ! On a commencé classiquement par la batterie, puis les guitares, la basse, pour finir par le chant. On a pas fait de prise live contrairement à nos habitudes. On voulait que tout soit parfaitement en place. Et ce qui est surprenant c’est qu’au final, certaines personnes nous on dit que le disque reflétait mieux l’énergie qu’on dégageait en concert. C’est une chance d’avoir quelqu’un comme Francis en France, Le Métal est une musique à part et avec lui tu peux prétendre jouer dans la cour des grands. Sa méthode est intelligente, on avance tous ensemble, il veut savoir exactement ou tu veux aller, il fait des propositions pertinentes… bref je kiffe ce gars !


Pour les textes, je crois que globalement c’est un peu moins « con ». Peut être que je reviendrai vers une écriture plus bête et méchante plus tard… J’en avais marre d’entendre des évidences crues de ce qu’il se passe au quotidien, le côté « repas de famille d’orelsan »... Je dis pas que c’est mauvais mais j’avais envie de m’en écarter. Je voulais confronter cette habitude avec un univers fanstatisque et horrifique. J’ai lu des page wikipédia sur les sciences occultes, j’ai lu du lovecraft, du Poe, je trouvais le personnage de Raspoutine hyper inspirant…Je me suis glissé dans la peau d’un ésotérique. J’ai aussi puisé dans mon enfance : quand j’avais 10 ans j’ai fait du somnambulisme avec bouffées délirantes pendant 1 semaine à cause de la fièvre. Beaucoup de gamins passent par là avec des terreurs nocturnes , ce n’est pas hors du commun. Mais tout de même je me souviens des cauchemars que je faisais à ce moment comme si c’était hier. Et pour écrire je me suis convaincu qu’a travers cette experience, j’avais eu accès à un univers parrallèle. C’est la 1er fois que je fait cette exercice de « jeu de rôle », peut être parce que le réel commençait à vraiment me faire chier. Louis et Simon m’ont suivi dans cette voie et ont aussi orienté avec leur écriture dans ce sens. J’ai hâte de remettre ce costume mental pour la scène, ça promet d’être démoniaque !

L'appli « Nucorder » et autres outils se développent pour permettre de répéter ou encore proposer des show en live (facebook , Insta)  provoqué par la période actuelle, tu penses quoi de toutes ces nouvelles initiatives ? vous avez envisagé de faire de même ?


Nucorder est l’application de répétition en ligne développé par Francis Castes. On trouve ça évidement génial. On a prévu de faire un test avec le groupe. Attention, ce dispositif n’a pas pour but de remplacer les vrais répétitions, mais quand tu es à distance et que tu veux travailler des partie de guitares / basse à la loupe c’est idéal. En fait en repet on joue tellement fort, je vais pas te mentir j’entends pas en détails ce qu’on fait, c’est plutôt l’énergie qui prime. Mais si je dois apprendre une compo de Simon ou inversement et que les parties de guitare sont complexes, et bien nucorder me semble être un super outil.

Par contre les rapports humains sont primordiaux dans un groupe et il faut se voir en situation live, c’est pas rock sinon ! Aujourd’hui on déborde de nouveaux outils numériques qui tendent à la distanciation sociale, donc faut être intelligent et savoir tirer avantage de tout ça. Si votre objectif c’est de boire des binouzes entre potes en faisant un groupe je vous recommande la salle de répétition, j’ai fait ça pendant longtemps et rien ne dit que ce ne soit pas la meilleurs manière de faire un groupe !

Petite question subsidiaire, Ta playlist si tu en as une en ce moment ?


Je me change les idée en ecoutant le bandcamp du label PRSPCT.


Merci Oliv' pour ces échanges. A très vite en vrai pour pouvoir partager autour d'une binouze, justement !


Ben

pour BGP Music Live


Liens ici : https://bandcamp.prspct.nl/

66 vues