PRIMAL AGE - Chronik de "Masked Enemy" qui sort aujourd'hui 11 juin


Label : WTF Records

Enregistré Guillaume Doussaud au Swan Sound Studio

Mixé par Alan Douches au West West Side Studio

Artwork par Greg de Visual Injuries

Sortie le 11 juin 2021

Est-il encore nécessaire de présenter les normands de PRIMAL AGE ? Plusieurs albums à leur actif et de nombreuses scènes écumées pour nous balancer leur Punk / Hardcore revendicatif.


Car oui, PRIMAL AGE, ce n’est pas juste des riffs de fous et une batterie qui cogne dure. C’est également un message fort, des valeurs qu’ils souhaitent transmettre. L’artwork de l’album, son titre, ne sont pas choisi au hasard.


« Masked Enemy » s’ouvre sur un discours. Et pas n’importe lequel. Une toute jeune voix adolescente t’interpelle, toi et la génération future, sur les dérives de l’homme avec la Nature.

Connu pour son engagement auprès des droits des animaux, le groupe continue de marteler son message pour nous faire prendre conscience que nous allons droit dans le mur, dans cette société qui part en vrille : en surconsommant de tout, nous ne faisons que détruire ce que la Terre nous offre de plus beau.


Au-delà du message, les pionniers français du genre prennent encore un peu plus du galon en nous proposant des sonorités techniques et brutales, ne te laissant jamais indemne.

La structure des 11 titres que composent « Masked Enemy » s’enrichit, devient plus puissante.


Crédit : Cédric CAMBIEN (Slaytanic)

La base standard du Hardcore flirte maintenant avec celle du Death et du Thrash pour offrir au groupe une palette plus large de couleurs sonores. PRIMAL AGE prône la diversité même dans ses sons, et réussit avec brio à garder une cohérence parfaite avec leur univers.

La voix de Didier Cauchois n’a pas pris une ride. Au contraire. Elle est devenue plus généreuse et plus puissante.

Cette voix qui semble arrachée à l’enfer se marie à la perfection aux riffs saignants qui s’offrent avec délice à nos oreilles en manque de concerts. Les changements de rythme réguliers montrent une fois de plus leur maîtrise impeccable et implacable de leur style. PRIMAL AGE réussit avec brio à trouver un équilibre parfait. Chaque instrument est à sa place, dans le plus grand respect de l’autre, nous proposant une histoire bourrée d’énergie et de passion.


« Masked Enemy » ne nous trompe pas sur la marchandise. PRIMAL AGE, avec leur zic engagée et engageante, n’est pas là pour déconner… mais plutôt te parler droit au cœur et te prendre aux tripes.

Marion pour BGP MUSIC LIVE


23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout