STINKY- Chronik "OF LOST THINGS"



M-Theory Audio

Juin 2020

Nantes, terre fertile du métal ?


Entre festivals et groupes, le Pays de Loire abonde de pépites métalleuses.

Pour preuve, les STINKY.

10 ans d’existence, 1 démo, 3 EP et un 3ème album dont la sortie est prévue le 12 juin 2020, plus de 350 concerts à leur actif (dont certains dans des endroits improbables) dans une 15ne de pays et une Warzone remplies de coreux déchaînés en 2014.

Ça fait beaucoup de chiffres hein ?

C’est que les STINKY ont déjà une histoire d’amour avec un public toujours plus nombreux et toujours plus conquis ! Il faut dire qu’ils ont su s’entourer des bonnes personnes en accompagnant des grands noms de la scène Hardcore comme SICK OF IT ALL ou BLACK BOMB A.


Après plusieurs changements de line up, le groupe se stabilise enfin avec l’arrivée de Claire au chant qui sait en imposer.

Tu aimes pouvoir retourner toute la fosse avec tes potes ?

Tu aimes faire bouger tes cheveux longs dans un nuage de poussière typique festivalière ?

Tu aimes prendre du son plein ta face ?

Alors cet album est clairement fait pour toi !

« Of Lost Things » sonne comme un album plus mature que les précédents.

Leur marque de fabrique ? Donner au Hardcore et au côté « no futur » du punk une touche mélodique.


11 titres (dont 1 morceau unplugged) où l’énergie côtoie une folie à la fois douce et sauvage : une base rythmique ultra travaillée, une batterie qui donne le tempo, des riffs incisifs, et un chant dont la palette s’est agrandit… ajoutes à cela la petite touche pas bourrine qui oxygène l’ensemble.

En sortant ainsi des clichés très tenaces du style, ils arrivent à se démarquer de manière efficace.

De la première note à la dernière, pas moyen de faire pause, ils ne te lâchent plus… et d’ailleurs tu n’en as aucune envie.

L’humain est mis au centre de leur jeu.


Ils nous parlent de relations passées, de ces personnes qui ont une place importante dans notre vie et des chemins qui peuvent parfois les séparer : « Strangers with Familiar Faces », dont un clip est déjà sorti, est le titre le plus « lent », le plus lourd.

Cet album nous invite à faire une introspection : « Lame Heart », titre qui te bouscule, t’oblige à sortir de ton cocon et à arrêter de te lamenter ; « Unloving » évoque la détresse affective….


Mon coup de cœur va à « Struggle » : plus brut que les autres ; en moins de 20 secondes, tu comprends que tu ne vas pas en ressortir indemne.


« Of Lost Things » est un très bon album, qui offre des belles opportunités de tout défoncer en live, et qui a, pour sûr, fait gagner le groupe en maturité et en puissance.

Marion Boesch

pour BGP Music Live