6S9 - Chronik de "AS ABOVE SO BELOW"

Mis à jour : avr. 23


M & O Music

24 Avril 2020

Projet solo de Staif BIHL, connu et reconnu pour son immense travail avec ETHS où il a œuvré en tant que guitariste, compositeur et producteur, 6S9 marque un nouveau tournant dans sa carrière et nous propose un mix entre électro, musique tribale et métal.

« As Above So Below » se veut une invitation au voyage au pays de la fête : dès la première écoute, tu te laisses embarquer dans cette fusion des genres peu commune mais diablement entraînante.


C’est que Mr BIHL a su s’entourer, comme à son habitude, de pointures : Sébastien CAMHI (Studio ARTMUSIC) pour l’enregistrement et le mixage et Kai STAHLENBERG (KOHLEKELLER STUDIO) au mastering.


Mais pas que… Des guests surprises sont venus participer au projet :

Sur « Uprising », LES TAMBOURS DU BRONX viennent apporter un côté guérilla urbain au titre ; Mathieu « BOOTS » DI PILLA de ZE GRAN ZEFT, y place sa voix à la façon RAGE AGAINST THE MACHINE et le résultat est juste surprenant tant tu es pris entre une rage communicatrice et l’envie de pogoter avec ton voisin (mais avec 1 mètre de distance, confinement oblige ;-p)


Changement de registre avec « Yakusa ». Rien de japonisant dans ce titre, plutôt électro à fond. Amalia PIOVOSO (repérée dans The Voice) y pose sa voix en toute simplicité. Pas de chichi, juste de la sensibilité.

« Ishtar » voit la participation de Renato DI FOLCO (TREPALIUM entre autres), dernier titre de ce projet qui clôture efficacement le mélange d’univers musicaux qui, au premier abord, ont l’air opposé.


Tu l’auras compris, « As Above So Below », est l’expression même d’un amour fort pour La musique dans son ensemble.

Stef BIHL à la guitare, Benjamin BELMONTE à la basse, Nicolas RANKO MULLER à la batterie… La combinaison des trois instruments pose une excellente base pour que les mix électro puissent s’épanouir.


Un projet intelligemment construit, recherché, subtil, qui veut offrir un peu de lumière à l’obscurité.


Un goût de trop peu certes (5 titres seulement… on en voudrait plus !!!!) mais qui augure du très bon pour la suite.


Marion BOESCH

pour BGP Music Live