CROWLING - Chronik de "WHEN DOMINATION LEADS TO SUBMISSION"

Mis à jour : oct. 22


Auto Prod

01 Novembre 2020


6 ans que les Thrashers de CROWLING ont balancé leur premier son.


Un max de concerts dans la foulée… et puis, les 4 zamis du sud sont repartis se terrer dans leur caverne pour nous envoyer aujourd’hui du lourd.


Le temps de gagner en maturité, de progresser et de passer à l’étape supérieur.

Bien plus Thrash que Heavy (veine dans laquelle ils se revendiquent pourtant aussi), « When domination… » emprunte même des petits airs de Hardcore avec sa batterie qui tabasse à mort, se faisant plaisir juste ce qu’il faut avec la double.


Toute la structure musicale de l’EP est savamment travaillée, donnant une véritable importance à la section rythmique (duo basse / batterie) notamment sur le titre « Alan Hal ». Ceci posé, les riffs carrés et acérés et un chant bien vénère viennent apporter une hargne d’enfer, tel un rouleau compresseur qui viendra tout défoncer dans la fosse.

Cependant CROWLING sait nous offrir des moments de répits avec des changements de rythmes à la fois musicaux et dans le chant… Enfin, moments de répits c’est vite faire besogne. Il vaut mieux parler de quelques secondes pour reprendre son souffle.

La folie humaine nous guette ? Non, juste le besoin d’extérioriser une violence trop souvent contenue, nos pulsions les plus noires (« Human Madness » démarre l’EP à coup de bulldozer).


« When Domination… » sent la rage à tous les étages : l’envie de se défouler, de tout donner pour faire vivre notre Arts de vivre métalleux.

Un second EP efficace qui ne demande plus qu’à s’animer sur nos plus belles scènes françaises.


Marion pour BGP MUSIC LIVE