INFERO LASTA arrive et nous met la grosse claque !

Mis à jour : nov. 9



THE SUN WILL BURN THROUGH MY BLACKNESS est le premier EP de INFERO LASTA, sorti fin octobre 2020.


Cet excellent opus est le résultat de la formation de ce quatuor ayant tous apportés leur large expérience acquise dans différents groupes de métal pendant de longues années : HYPNOSIS, LA FIN DE LA SOCIETE, ainsi que NECROSIS et SUTRAH (version Bayonne).

7 titres d’un énorme death/doom/sludge metal reflétant parfaitement la thématique d’ « une vision bien noire du monde d’aujourd’hui et en particulier de l’humain » (JD).


OPENING OF THE SKIES, est une belle entrée en matière. Elle nous amène délicatement dans ce monde black à travers un larsen suivi d’une note paraissant infinie. Un growl résonne au loin. En moins de deux minutes, nous sommes déjà plongés dans ce monde ténébreux. Cette intro est mon premier coup de cœur direct !

FALL OF THE KING enchaîne, direct, brutal grâce à une voix parfaitement maitrisée et accompagnée de riffs extrêmement lourds. La guitare très appuyée par une basse puissante. La drum est rythmée mais également mitraillante grâce à une double grosse caisse qui envoie du lourd. Les différentes parties bien distinctes de ce morceau lui confère un caractère déstructuré que mes petites oreilles adorent !!! Le chant screamé et erraillé exprime bien cette vision noire.


FOTK est une superbe œuvre qui en fait mon deuxième énorme coup de cœur.

Un vent soufflant nous introduit ensuite sur BLACKENED Soul. En quelques notes la partie 1 réussit à retranscrire cette ambiance ténébreuse qui s’enflamme d’un coup sur la partie 2. Le son est plus black, le rythme plus rapide, mais il varie tout au long du morceau. Ces breakdown rythmiques s’enchaînent et débouchent sur une partie basse/guitare/orgue très trippante, cette dernière donnant du relief.

SHOCKWAVE, feat. Loderiah, est le morceau d’un très bon premier clip qui est une succession de scènes accélérées et ralenties en noir et blanc reflétant bien une vision chaotique et glaciale. Ce chaos très bien ressentit sur l’ensemble de l’EP, notamment grâce aux accordages (en sol), aux larsens et distorsions donnant ce son rugueux et enveloppant. Le refrain te martèle la tête, toujours secondé par la double grosse caisse.

On apprécie également les passages en instrumental comme sur THE SUN WILL BURN THROUGH MY BLACKNESS et ses riffs qui imposent du très fat. Encore une fois la basse est très présente et précède une explosion de riffs s’accélérant : la rage retranscrite est violente à souhait. Le larsen (leitmotiv +++) termine le morceau.

Mon troisième coup de cœur vient conclure cet opus : HELLTRAP est une véritable descente aux enfers. Des riffs toujours aussi lourd et gras, des changements rythmes aboutissant même sur un passage un peu plus death/grunge qui appuyés par la drum entrent dans tête très facilement, jusqu'à ralentir au moment de la chute : le scream « helltrap » se transforme en un larsen identique à celui de l’intro. La boucle est bouclée !

En espérant que INFERO LASTA ressorte rapidement de sa HELLTRAP pour nous pondre un opus aussi excellent que ce premier puissant, lourd et profond, donnant envie de se prendre un « gros live en pleine face » (John)

Can’t wait guys et bravo pour cette sublime œuvre, vous m’avez fait tripper !!!


Ndlr. A noter que le producteur est devenu le nouveau guitariste : ça risque d’envoyer et de faire mal encore plus !!!

LYNDYA pour BGP MUSIC LIVE

CD "édition limitée" Disponible en précommande

https://inferolasta.bandcamp.com/