top of page

Interview Primordial Black

Bonjour et merci pour l'interview. Pouvez-vous présenter le groupe ?


Bonjour, merci à vous de votre intérêt. Primordial Black est un groupe de Blackened Death Metal originaire de Tunisie et qui se compose de Yasser (moi-même) aux chant et à la guitare, Walid à la guitare lead, Dalii à la basse et Mohamed à la batterie. Notre musique mélange allègrement les œuvres littéraires de HP Lovecraft, John Milton et Clive Barker, John Dee avec une musique qui est inspirée de Celtic Frost, Mgla, Ulcerate et Sepultura.


Le nom du groupe à un rapport avec les trous noir ?

Je sais que le nom porte à confusion, car en faisant une recherche sur Google ce qui ressort en premier c’est les trous noirs. Mais pour ma part, j’ai choisi ce nom car il représente ce qu’est notre musique : la valeur primaire et primordiale du noir. Le noir qui s’apparente au néant ultime, au contact duquel il ne sert plus à rien de sonder, seul le saut dans l’inconnu est possible.


Comment se porte la scène metal tunisienne. J'ai vu qu'il y a notamment le Mena Rock Festival à Hammamet.

La scène en Tunisie ? Je serai tenté de dire que les groupes sont très très bons, le niveau est ahurissant et certains groupes font réellement plaisir à voir et écouter. Malheureusement et comme je le disais dans une autre interview, la scène est malade de ses propres leaders autoproclamés. On est face à un triumvirat qui se donne le droit de décider qui a le droit de faire de la scène et qui doit être snobé, blacklisté ou tout simplement dénigré.


Les groupes arrivent-ils à s'exporter à part Myrath ?

Myrath a su frapper juste avec sa musique et sa communication calibrée au millimètre prêt. J’avoue ne pas être fan, mais je respecte totalement leur éthique de travail musical et la niaque dont ils font preuve et surtout l’énorme bras d’honneur qu’ils ont fait à une grande parties de leurs détracteurs.Le mélange arabisant-orientaliste mixé au Metal est une chose qui fonctionne et on se rend compte quand on voit qu’ils sont programmés dans des festivals mainstream en Tunisie.


Comment êtes-vous tombés dans la marmite du metal ?

Tous les membres du groupe sont ce qu’on peut appeler des Metalheads. On a tous beaucoup d’heures de vol au compteur. Walid a son groupe de Black Metal (Amor Fati) qui s’apprête à sortir son premier EP sous peu. Dalii fait de l'intérim dans un groupe de cover qui joue dans des bars. Je collabore à droite à gauche avec des groupes. Mohamed notre batteur est de loin le gars avec le palmarès le plus balaise, ayant joué avec Carthgods, Raven’s Legacy et assuré pour Max Cavalera sur son unique date Tunisienne.


Comment s'est faite la signature chez M&O music ?

Alexandre Saba a adoré notre EP et il nous a fait une offre. On a pris le temps d’étudier les autres offres que nous avions reçues et on a décidé de signer avec M&O Music, surtout vis-à-vis des retours positifs qu’on a reçus les concernant. 


Monas Hieroglyphica, votre premier EP, est sorti le 12 janvier. Le titre de l’EP fait référence au Hiéroglyphique Monade de John Dee. Pouvez-vous expliquer votre approche de cette thématique en vulgarisant ?

C’est en rapport direct avec le symbole ésotérique que j’ai créé pour le groupe. Le P et B majuscule surmonté de la lune et du soleil forme un glyphe qui est en fait mon interprétation personnelle de La Hiéroglyphique Monade de John Dee. Le hiéroglyphe est censé représenter l'idée que l'univers est connecté, et c'est un mélange de différents symboles mystérieux et astrologiques. Dee a écrit quelques notes à ce sujet, mais elles sont assez confuses. Certains pensent que Dee a utilisé ces notes comme un guide pour expliquer en détail le hiéroglyphe lorsqu'il en parlait en personne. Malheureusement, comme il ne reste aucun détail de cette explication, la signification complète du glyphe pourrait rester inconnue à jamais et c’est ce mystère qui m’intéresse et m’a donné envie de construire l’intégrité visuelle et thématique de Primordial Black dessus.


Parlez-moi du titre Only Death Is Real ?

Le titre de la chanson en lui-même est une référence directe à la biographie de Hellhammer et Celtic Frost. Je suis fan et je ne m'en cache pas. La chanson, quant à elle, est la toute première démo que j’ai créé. Le riff était entêtant et je me souviens de l'avoir composée quand je jouais de la basse dans mon ancien groupe. La ligne de chant sonne comme un rituel et les paroles sont le simple exposé d’un être humain qui prend conscience du côté inévitable des malheurs que l'on peut rencontrer dans la vie. Nous allons tous grandir, vieillir, et à un moment voir mourir nos parents. Enterrer ses parents, ce n'est pas quelque chose que l'on veut faire, c’est de loin l'une des pires expériences de notre vie, mais c'est inévitable. 

Une existence normale, un quotidien, c'est avancer vers des choses tragiques qui vont finir par arriver, c'est comme ça. On va finir par connaître la maladie, la perte de membres de sa famille ou d'amis proches. Ces choses-là sont loin d'être plaisantes, mais elles sont inévitables.


Parlez-moi du processus de création de l'EP, niveau compo et enregistrement.

Pour la composition, l’EP était assez facile à mettre en forme. J’ai composé la totalité de l’EP seul dans mon Home Studio avant même d’avoir le groupe avec moi. Mohamed est la première personne à m’avoir rejoint à la batterie, puis nous avons eu notre premier guitariste Houssem (Arnost, Vielikan) qui nous a aidé à évoluer en trio pendant une période. Nous avons ensuite eu Fedor (Vielikan, Omination) qui nous a aidé en tant que bassiste et suite à son départ Walid nous a rejoint à la basse avant de switcher à la guitare lead quand Houssem nous a quitté, et maintenant on a la chance d’avoir Dalii avec nous qui est vraiment le chainon manquant à notre line up. On a pris le temps d’enregistrer notre EP comme nous le voulions, on n‘a pas fait de compromis et surtout on a tenu à ce que la batterie soit enregistrée en live. J’ai l’intime conviction que ce serait sacrilège d’avoir un batteur comme le nôtre et de le remplacer par un Plugin. Ça m’a couté plus cher, le résultat n’est pas aseptisé et calé sur le GRID, mais c’est un parfait instantané de son jeu.


A quel moment le chant est arrivé ?

Le chant est arrivé assez tôt. J’avais des bribes de pistes vocales sur les premières démos que j’avais composées. Le truc marrant est que je ne savais pas que je pouvais chanter de cette manière. J’ai essayé de copier les intonations de Tom G. Warrior et j’ai terminé avec ce chant que certaines personnes trouvent distinctif.


Au niveau du mix, tous les instruments s'entendent parfaitement. Chaque élément de la batterie et bien mis en valeur , ainsi que chaque instrument. Cela donne un groove organique si primaire, mais si fin

Je prends ce que tu viens de me dire pour un énorme compliment. Comme je disais plus haut, on a eu la bonne idée d’enregistrer la batterie en live. Mohamed a donc joué sur les pistes de guitares des démos de pré-production que nous avions faites. Une fois qu’on a eu ses pistes de batterie finales, Walid et moi avons réenregistré toutes nos guitares en nous calant sur les inflexions et subtilités du jeu de Mohamed.Et Yassine Omri (l’ingé son de Silver Steel Studio) a fait un travail d’orfèvre en donnant à chaque instrument la dose de spotlight nécessaire pour briller.


Que vouliez-vous raconter à travers la cover de l'album ?

Je ne suis pas fan des pochettes qui sont trop équivoques ou qui flirtent avec le Gringe, sous couvert d’être Edgy ou Trve. La Cover de l’album est une métaphore sur le Noir Primordial dont nous parlions plus haut. Une sphère titanesque qui domine un paysage « Eldritichien » où des lianes se mélangent dans un chaos indescriptible pour se mélanger aux nuages.


Avez-vous des dates de prévues en France ?

Au moment T où je réponds à cette interview, il m’est impossible d’en dire plus.


Merci pour l'interview. Je vous laisse le mot de la fin pour nos lecteurs.

Je tiens à exprimer ma gratitude pour l'opportunité de discuter de notre projet ici. Un merci sincère à tous ceux qui ont accueilli favorablement notre premier EP, et je leur assure que notre premier album sera encore plus explosif.


Interview par Virgile





コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page