Live report NECROWRECHT / KAMFAR - Backstage BTM (5-09-22 Paris)


Lundi 5 septembre 2022, direction le Backstage by The Mill pour voir Necrowrecht et Kampfar pour une date que j'attendais depuis 2 et demi !

En effet, après malheureusement 4 reports et avec Taake absent de la date parisienne. cancel culture étant passé par là alors que le groupe avait pu se produire sur la scène du Hellfest en juin sans encombre, bref, je ne vais pas bouder mon plaisir depuis le temps que j'attends cette date !

Necrowrecht arrive enfin après deux ans et demi d'attente et un album sorti le 14 février 2020. Les lumières s'éteignent et une lumière rouge digne de l'enfer s'abat sur la scène, les 4 membres du groupe prennent places et jouent sans attendre.

Ils commenceront avec The One From hell et son intro lancinante comme pour nous signifier que nous allons descendre en enfer durant tout le set !

L'intro laisse la place aux riffs d'une vitesse diabolique et aux déchaînements des enfers, accompagnés de la batterie au son quasi rituel. Le rythme monte crescendo jusqu'à atteindre une vitesse de folie dont seul Vlad à le (rare) secret. Je me demande d'ailleurs toujours comment il fait pour jouer aussi vite et chanter en même temps.

On enchaîne avec Satanic Slavery titre issue de l'album éponyme, les riffs sont toujours aussi entraînants et la vitesse infernale. Sans compter une fosse qui commence à se déchaîner, alors qu'une autre partie de ce pit reste plutôt timide.

La pression ne se relâche pas avec Putrefactive infestation. On assiste à un déferlement de rage en bon et due forme. Ce son des damnés qui s'exprime à travers la voix de Vlad !


Arrive le moment de cassage de nuque avec Luciferian Sovranty et son intro hyper speed ! un bref repos pour la nuque sur le passage plus calme et c'est reparti pour le déchaînement de rage et les cris monstrueux de Vlad. La batterie balance des pattern à toute vitesse, la basse est rugueuse comme j'aime, les guitares vont à toutes vitesse. Il est maintenant temps de pogoter un peu dans la fosse. Vient Absolute Evil morceau parfait pour retrouver ses esprits, ce n’est que pour nous remettre une couche de morceau démoniaque avec Bestial Rites.


Pour terminer on aura le droit à un tout nouveau morceau qui annonce du très bon pour la suite. Et comme si ma nuque n’en avait pas assez le set se termine sur sprawl of sin avec son intro démoniaque et rituelle, avec un déferlement de rage qui suit comme si les 7 cavaliers de l’apocalyse s’abattaient sur le public. Ce set a eu un effet cathartique sur moi, je suis plus détendu malgré quelques tensions dues à l’intensité du tsunami de ce soir. C’est sûr que je n’attendrai plus 2 1/2 ans pour revoir Necrowrecht !


Setlist :

Putrefactive Infestation

Luciferian Sovranty

Absolute Evil

Even Death May Die

Bestial Rites

(?new title?)

Sprawl of Sin


crédit video @besinhell

 

Après un changement de plateau place au groupe de Black Metal norvégien Kampfar que je ne connaissais que de nom, m’étant essentiellement déplacé pour Kampfar. Autant dire que je n'ai pas été déçu du déplacement, début d’un voyage intérieur avec l’intro de Our Houds , Our Legion avec une impression de parcourir les eaux sur un drakkar en plein milieu d'une forêt.


L'intro laisse place à une succession de cris de guerre de ralliement, les riffs des guitares entraînantes, la batterie tel un tambour de guerre.

On enchaine avec Troll Dod et son intro à la corne et c’est le déferlement dans la fosse mais je préfère rester en front row pour profiter et servir de bouclier a une personne devant, repousser les vagues dans la fosse ça reste marrant, la rage monte d’un cran avec Ophidian et les riffs infernaux qui donnent envie de partir une hache à la main, d’'aller gaiement couper des têtes sur un champ de bataille. La musique de kampfar réveille des instincts simples et primaires, et le refrain de Dolk à la manière d’un prophète, chef de guerre, me transporte.

Dolk fera une dédicace au groupe absent TAAKE. En effet, le groupe qui devait jouer ce jour alors qu’il a été maintenu partout sur la tournée sauf chez nous ... ? cherchez l'erreur ...


Vient un moment plus calme et mélodique avec Swarm mais les intonations restent guerrières. Suit Ukraft avec la batterie en mode tambour de guerre et vocalement un des meilleurs moments du set avec Dolk chantant en norvégien et partant dans des envolés, ce qui donne un moment hyper planant.

Retour sur une ambiance guerrière sur Mydler chevauchant ma monture pour explorer de nouvelles terres.

Le voyage continu avec Ravenheart et l’ambiance un peu plus calme qui permet de se reposer le cou, un peu. Le set se terminera avec le magnifique et planant Det Sorte, et un pur moment de grâce avec Dolk en narrateur. Ce qui me donne l’impression de naviguer, et la montée crescendo vers un moment de plus rageur pour mieux repasser au côté planant et finalement redescendre calmement sur terre à la fin de ce set.


Setlist

Our Hound

Troll Dod

Ophidian

Swarm

Ukraft

Mydler

Ravenheart

Tornekraft

Det sorte


Necrowrech et Kampfar, deux gros set en live hate de revoir les deux groupes,


Merci à Garmonbozia Inc pour l’accréditation. La suite pour de prochaines aventures !

Merci à Monsieur Stéphane BIRLOUEZ pour les photos !


Virgile T.

Pour BGP MUSIC LIVE


34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout