Live report NOVA TWINS @Nouveau Casino - Paris 14.03.2022


Crédits photos : Matthieu L. / Acta Infernalis Facebook Instagram


Enfin le jour est arrivé ! La date initiale était le 14 mars 2020. À cause du Covid, nous avons du attendre 2 ans et nous voici donc ce 12 mars 2022 au Nouveau Casino !

Les Nova Twins ont maintenant l'occasion de terminer leur tournée française en beauté, accompagnées des français d’Imparfait et des anglais de Dream Nails.



Imparfait, que j'avais eu le plaisir de revoir à L'Empreinte de Savigny, en novembre en première partie de Lofofora, ouvrira le bal ce soir.

Ils n’ont que 20 minutes ce soir pour se mettre le public dans la poche.

Les titres “rentre-dedans” sont directement privilégiés et ils ouvrent donc avec “Code Vert” enchaînant avec “A L'américaine”. Le rap de Prisca est implacable ambiance direct la fosse. On passe à “Rituel” et Prisca donne une ambiance mystique avec ses enchaînements de growls et de vibes. Après “Panique” ça enchaîne avec “Thérapie” qui fait jumper la salle et des pogos se forment. La section rythmique groove à mort ! Sans compter les riffs de Loïc à la guitare. Bruno à la basse n'est pas en reste. Le set s'achèvera en beauté avec un des classiques du groupe : “Mégalomaniaque”.

Prisca fait participer le public en lui faisant scander “Pactole” !

Le public est conquis. Imparfait a gagné son pari.


Setlist :

CODE VERT

A L'AMÉRICAINE

RITUEL

PANIQUE

THÉRAPIE

MÉGALOMANIAQUE

 

Après un changement de plateau, place au groupe de punk féministe, queer, LGBT qui nous vient tout droit de Londres, les Dreams Nails.


Le groupe nous propose un punk old school feel good et revendicateur dans la veine des Clash et des anciens titres de The Exploited. Les membres se présentent avec des combinaisons rouge bardées de divers slogan dont “Kiss My Fist” et ambiance direct avec la basse, les riffs de guitare qui frôlent avec le punk Oï, sans oublier le groove de la batterie.

Le set est placé sous le signe de la bonne humeur et des revendications, avec des titres comme le fameux “Kiss My Fist”, cité un peu plus haut, rageur et frondeur. Mais aussi “They /Them” (en français “iels”) qui parle de se faire mégenrer en public et des gens non binaires. Le groupe fait scander au public “Non Binary Résistance”. Le public jump et pogote. Les personnes LGBT ont besoin de se faire représenter par ce genre de groupe. Le harcèlement de rue, le mégenrage et le coming out sont évoqués tout le long du set dans la bonne humeur. Le chant de Leah est revendicateur et groovy. Les Dreams Nails nous on chauffé à blanc juste avant les Nova Twins ! Ce groupe a été une belle découverte !

 

Après un dernier changement de plateau, voici enfin venu le tour du duo Nova Twins : Amy Love (guitare/chant) et Georgia South (basse), accompagnées de Jake Woodward (batterie).

J'avais découvert ce duo explosif au Hellfest 2019 et eu l'occasion de les interviewer deux fois précédemment.


Deux ans d'attente… Gosh que l'attente était longue ! Amy, après l'entrée du groupe, déclare qu'elles étaient contentes d'être enfin à Paris. Le public est directement en feu !

Le set démarre par un de leurs nouveaux singles, “Antagonist”. Amy manie le groove de sa voix et sa guitare avec perfection. Goergia est explosive avec sa basse. La foule est en délire, jumpe et pogote. Leurs jeux et son sont hyper groovy avec l'aide de leurs talents et de leurs multiples pédales à effet. La boucle de “Vortex” est parfaite et donne directement la banane. Le duo est très heureux d'être enfin à Paris et donne tout mais reçoit également énormément du public. L'alchimie est parfaite !

Amy a une voix de chanteuse RnB avec une rage rock. La puissance du titre “Play Fait” est incomparable en live. La température de la salle est remontée à bloc. Le duo n'oublie pas les anciens titres de leur répertoire à l'image de “Losing Sleep”. On enchaîne avec le titre “Bullet”, titre rageur et frondeur, qui dénonce le harcèlement de rue et les hommes qui sifflent à la vue de la gent féminine. Une belle place est faite aux nouveaux singles sortis cette année comme “K.M.B”, le groupe ayant eu 2 ans pour composer de nouveaux morceaux, et celui-ci est parfait avec la voix entraînante de Georgia et les rythmes basses guitares qui sont infernaux. Le duo rayonne et n'oublie pas d'interagir avec le public et dit “2 years , We did it Paris !!!”. Les titres s'enchaînent et arrive le nouveau titre “Cléopatra” avec des influences orientales. Le duo se déchaîne tel un tsunami que l'on n'arrête pas et le public est entraîné dans son sillage. Le set se termine avec les classiques “Bassline Bitch” et “Taxi”. Les titres sont rageurs, fédérateurs.

L'ascension des Nova Twins a été un peu ralentie par le Covid, mais le groupe a tout ce qu'il faut pour aller très loin. J'étais très heureux d'avoir pu enfin les revoir après cette longue attente frustrante de 2 ans !


Le public qui a lâché les chevaux ce soir au Nouveau Casino devait être dans le même cas. Et bonne nouvelle, les Nova Twins reviendront très bientôt à Paris les 5 et 6 mai en première partie de Yungblud à l'Olympia !!


Virgile

pour BGP MUSIC LIVE


Setlist NOVA TWINS :

Antagonist

Vortex

Play Fair

Losing Sleep

Bullet

K.M.B.

Wave

Athena

Cleopatra

Undertaker

Bassline B*tch

Taxi




28 vues0 commentaire