Retour sur le live "SOLD OUT" de ORKHYS - REMEMBER THE LIGHT

Mis à jour : nov. 7

Samedi 24 octobre, Paris, Péniche antipode

Enfin le plaisir de retourner à un concert dans cette période cauchemardesque que nous vivons depuis mars 2020 ! Et pas n’importe quel concert, non, celui d’ORKHYS, nouveau groupe découvert cette année et qui est devenu un des gros de cœur de BGP MUSIC LIVE !

Ambiance bords de Seine, nous entrons dans la péniche où se trouve au fond du couloir, toute en longueur, une petite salle … avec la scène ! Cette SCENE qui nous manquait tant ! En place sur nos chaises, masques vissés sur le visage, nous sommes prêts à voyager de nouveau !

C'est au groupe REMEMBER THE LIGHT d'ouvrir le bal, enfin les chaises musicales !!!


Une musique d’introduction mèle piano et violons et transmet cette émotion intense qui t’envahie telle une musique de film. Et là d’un coup, le sextuor démarre un metal digne de ce nom ! Un headbanging du groupe suit une rythmique qui déchire tout !


La voix de Cécile (Delpoïo) résonne alors : une voix lyrique, envoutante et contrastant parfaitement bien avec la puissance des riffs, de la basse, de la drum explosive, accompagnés par le clavier. Les scream de Bertrand à la basse viennent contraster avec le chant de Cécile.


Deux voix viennent s’ajouter en guest aux morceaux : celle de julien qui balance parfaitement des « fais péter les feux de l’enfer » sur le morceau HEROES.

et celle de Charlène (des groupes PRIEST OF STEEL et 22 ACACIA AVENUE) qui envoie des screams gutturaux de malade !!!


Une pause douceur en duo acoustique entre la chanteuse Cécile et le guitariste sur « Priscilia Song » vient compléter un set qui a ravi nos petites oreilles.

Un superbe voyage metal/lyrique qui m’a donné envie de découvrir encore plus ce groupe tout droit sortie des limbes du metal ...

Après une courte pause c’est au tour d’ORKHYS de nous envôuter.


Le quatuor débute par une superbe introduction nous amenant dans un autre monde, hors du temps, avec « End of lies », morceau coup de cœur de l’EP qui représente très bien ce qu‘est ORKHYS : un mélange de metal, trash, black, folk et lyrique.


Une basse très carrée, une guitare qui envoie des riffs comme il se doit, une batterie qui déchire tout et mitraille sur des airs de black metal le tout sublimé par la voix de Laurene.

Cette voix qui passe du chant clair au chant lyrique si aisément !


ORKHYS nous propose des exclusivités de leur EP à venir, des morceaux dans la continuité de la marque de fabrique du groupe, entremêlant puissance et douceur, voyage dans le temps, sample folk, violons et chorales lugubres.

Sans oublier une des pièces maitresses du groupe : La Harpe, débutant quelques morceaux caressée par Laurène qui en sort des notes magiques, ces dernières qui te donnent la chair de poule. Le public est hypnotisé par ce conte vivant.


Le show se termine avec le même morceau qui finit leur EP Awakening :

«  Rest of the brave »,


Brice surfe sur sa vague de trois guitares dont une acoustique et deux magnifiques rouge qu’il domine à merveille et nous envoie des riffs techniques et puissants, avec des solos de dingues !


Panpan ne s’arrête pas, en rythme, mitraille et envoie de la double grosse caisse

Laureene danse avec les instruments, enveloppe la scène et ces musiciens, elle vit la musique et nous le transmet.


Lancelot et sa basse ne font qu’un, il envoie un son très précis et carré.

Le quatuor communique avec son public qui lui rend très bien : les heys criés, cornes et poings levés résonnent dans la péniche.


Le public demande un rappel mais hélas, eu égard aux contraintes horaires (merci le couvre-feu!) le concert s’achève, nous remontons à la surface (de la réalité) ...

Un énorme MERCI à ORKHYS et REMEMBER THE LIGHT !!! Tellement heureux d’avoir voyagé ces quelques heures lors de ces deux live set.


Merci d’avoir maintenu ce concert (reporté trois fois !) malgré toutes les difficultés, vous avez eu la niaque jusqu’au bout !!! Et malgré les masques et les chaises, les spectateurs semblent avoir passé un super moment ...

Continuons à soutenir les groupes, les salles, les techniciens malgré toutes ces contraintes sanitaires ! Alors les concerts assis : Nous on dit OUI !!!

LYNDYA pour BGP MUSIC LIVE

#WEMAKEEVENTS

#MUSICISLIFE

#ONLACHERIEN

photos : Rémi ITZ