SANCTUARY - Chronik de "Resilience"

Mis à jour : janv. 23


autoproduction

Season of Mist


Sortie : le 27 Novembre 2020



Le trio de la région parisienne formé en 2006 et composé de Julien Dumortier à la batterie, de François Vesin au chant et à la guitare et de Sonny Bellonie à la basse nous lâche son dernier album intitulé Resilience. Un vaste programme, car en psychologie il s'agit d'un phénomène par lequel un individu va réussir à surmonter psychiquement un trauma et se reconstruire. On commence donc déjà à comprendre l'univers de SANCTUARY dans ce nouvel album.


Pour vous situer tout de suite le style musical du groupe on est sur du Black/Death avec une touche symphonique. Ça fait un bail pour moi que je n'ai pas envoyé ce genre de métal dans mes oreilles. À l’époque, j'avais encore de longs cheveux et dans mon walkman il y avait des cassettes d’Immortal « Battle of the North », Dimmu Borgir « For all Tid » ou encore Satyricon et son « Dark Medieval Times» pour ne citer qu'eux. Mais bon je ne suis pas là pour parler du passé mais pour vous donner mon avis sur ce nouvel album de SANCTUARY.


L'album commence par le titre At the Gates of Dementia. Avec cette petite intro au piano et cette belle envolée à la gratte par la suite, on comprend tout de suite que les Sanctuary ne sont pas là pour enfiler des perles, mais pour nous déverser leur black metal bien gras comme on aime.

Puis ils enchaînent sur le surpuissant Mental Battlefield qui est un de mes titres préféré sur cet album avec une fin très surprenante. Avec le titre Ghosts, leur talent de composition est vraiment mis en valeur avec ce piano très jazzy pendant le morceau.

Le titre Rise of the Unpossessed Self commence avec un riff très black metal comme on les aime, avec une fois de plus un passage hors du commun vu la tournure du début du morceau.

Les titres s'enchaînent comme des déflagrations tout au long de ce nouvel opus. Ils nous achèvent avec un titre caché où ils exécutent un très bon cover de Behemoth : Inner Sanctum.


Sancturay a décidé de mettre nos nerfs à rude épreuve tout le long de ces 9 morceaux qui composent Resilience en ne sachant jamais ni où on va ni où cela va nous mener.


Un très bon album de Black/Death de nos petits français que je vous conseille de découvrir d'urgence.


Mr SEBWATCHA

pour BGP MUSIC LIVE


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout