SEEDS OF MARY - Chronik de « SERENDIPITY »

Mis à jour : nov. 13



« COMME UN PARFUM DE SEATTLE EN GIRONDE »

Le quintet girondin nous revient avec leur nouvel album « SERENDIPITY ».

Ne connaissant pas le groupe au départ je découvre donc cet album et son univers musical.

J'adore être surpris quand je découvre un nouveau groupe et franchement SEEDS OF MARY a gagné son pari et a gagné un fan de plus, quel album !!!

Une prod’ de fou (David THIERS de GOROD), des compos plus sophistiquées et surprenantes les unes que les autres … un mot : Bravo !

SERENDIPITY commence par le titre « the atheist » qui nous met tout de suite dans le bain et dans l'ambiance de l'album, la voix de Jeremy nous rappelle un peu layne STALEY (ALICE IN CHAINS), avec une petite touche de MANSON dans certaines tonalités, elle se marie ultra bien avec les chants plus criés de Raph.

Puis arrive « rewind me » le TUBE de cet album efficace et mélodique comme jamais avec un clip très visuel que j'ai adoré.

Les titres s’enchaînent de plus belle avec « Not where i belong » et « Bleed me dry » avec direct un riff très accrocheur et une fin en apothéose sur un solo de Julien, entremêlé de chant.

Arrive le temps de souffler un peu avec « Reinventing you » que je considère comme une ballade acoustique, un interlude, avant de se prendre de plein fouet le gigantesque « Chameleonic » qui est à mes oreilles un autre titre phare de l'album, titre de 7'24 pendant lesquelles on ne s’ennuie pas une seconde !

Mais les girondins n’en ont pas fini avec nous avec « Gone astray » avec une intro très surprenante mais efficace !

Nous avons même le droit à un titre un peu plus pop avec « Sanity is statistical » qui nous accroche avec son riff entêtant.

Pour finir, le titre « from the void » pourrait tout à fait figurer dans un album de MANSON tellement l’inspiration est présente, « somewhere between me & myself » avec un riff à laTOOL dans une ambiance à la ALICE IN CHAINS en bref un régal.

En bref, SERENDIPITY est définitivement un album très réussi, on l’écoute une fois et on ne peut plus s'en passer.

"Mr SEBWATCHA"

Pour BGP MUSIC LIVE