SILENT DAWN - chronik de «Asylum»

Dernière mise à jour : févr. 9


Autoproduction

Label : M&O Music


Fort de 15 ans d’expérience et de plusieurs sorties, les brestois de Silent Dawn nous reviennent avec leur nouvel album intitulé Asylum qui est entièrement chanté dans la langue de Molière. Et ça, il faut le souligner car ça devient de plus en plus rare dans le genre musical de Silent Dawn.


Amateur de Heaven Shall Burn ou encore L'Esprit du clan, cet album de death mélodique avec une petite touche groovy par moment est taillé pour vous à coup sûr.

Une belle ouverture, pour commencer, avec Huit temps pour rien avec à la voix un Brendan White qui envoie du lourd direct. Puis suit Ordo ab Chao qui est d'une efficacité imparable.

Arrive ensuite, un de mes titres préférés de l'album : Asylum.


Don quichotte propose un son break très pesant et on enchaîne sur Divine qui envoie grave.

C'est au tour du titre J'ai vu de faire son apparition : un titre très déstructuré dans la composition mais vachement intéressant.


Le titre Les éphémères nous offre quant à lui un riff un peu black métal pour le coup et un solo très groovy. C'est ce qui fait tout le charme de Silent Dawn.


En résumé, les 9 titres de cet opus sont d’une très grande qualité. Le seul bémol que j’émettrais sont les titres un peu longs à mon goût. Mis à part ça, Silent Dawn nous offre une superbe prestation, violente et technique.

C’est un très bon album de death mélodique que nous offre Silent Dawn avec ce : Asylum.


Mr SebWatcha

pour BGP MUSIC LIVE


14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout