THE WISE MAN’S FEAR - Chronik "VALLEY OF KING"


Sharptone Records

29 mai 2020

Promo : HIM Média


Troisième album pour les américains de THE WISE MAN’S FEAR, qui marque comme une clôture de trilogie.


Le nom du groupe venant d’une célèbre série de roman de fantasy, « The KingKiller Chronicles » de Patrick ROTHFUSS, le terme trilogie est vraiment bien approprié.

Il est difficile de se démarquer dans ce genre qu’est le métalcore : les groupes doivent trouver de quoi faire la différence, et ce n’est pas mince affaire.

Pour THE WISE MAN’S FEAR, ça sera la fusion du métal et de la culture Fantasy !

Le concept déjà éprouvé par BLIND GUARDIAN et ses hommages au « Seigneur des anneaux », reste souvent très efficace et permet de bien cibler et conquérir son public.

Deux lectures à cet album de 37 minutes : la première est musicale, la seconde narrative.

Musicalement, pas de grande révolution. Le groupe reste sur un métalcore virant sur un deathcore efficace.

L’album est construit sur la puissance rythmique du duo riffs guitare / basse et d’une batterie simple mais lourde afin de solidifier l’ensemble des 11 titres.

Les transitions efficaces entre scream et voix claire fonctionnent à la perfection et permet à l’album d’offrir à la fois de la brutalité et des mélodies plus douces.

La force de THE WISE MAN’S FEAR n’est donc dans pas dans sa musique mais dans ses textes.

Ils explorent à merveille le sous genre du « Fantasycore ». Chaque morceau est écrit comme un récit fantastique où il est le plus souvent question du pouvoir destructeur de l’orgueil, et de la place que tu dois trouver dans le monde.

Au final, le mix des deux (musiques et textes) t’embarque vers des images lyriques dignes des plus grandes saga d’héroïc fantasy, et qui devraient en séduire plus d’un(e).

Mon coup de cœur, « Firefall ». Un titre vraiment brut et agressif, mais tellement percutant. Un titre qui dénote avec le reste de l’album et qui fait office de soupape libératrice pour les amateurs de métal plus rentre dedans.


« Valley of Kings » est un bon album malgré deux ou trois morceaux mineurs qui sonnent comme répétitifs.


Propre, cet album sera à ne pas douter, plutôt immersif à vivre en live.

Marion pour BGP Music Live